Faut-il arrêter le sucre pour maigrir ?

Le sucre, cet élément présent partout dans notre alimentation,  qui exalte nos papilles et nous procure un sentiment de bien être immédiat, cet aliment qui nous rassure et que l’on donne aux enfants lorsqu’ils ont été sages.Cette molécule blanche,pure rajoutée à nos boissons pour qu’elles aient meilleure gout est certainement le pire poison pour nos cellules! Responsable de 35 millions de morts par an , on pourrait presque parler de tueur en série!

Le sucre est un aliment très calorique et sa consommation active la sécrétion d’insuline hormone du stockage produite par notre pancréas.

Plus on mange sucré, plus on sollicite notre pancréas qui va produire toujours plus d’insuline et avec cet excès de sucre on va faire des graisses. Le fait de stopper le sucre va réguler ce taux et diminuer le stockage donc on perd du poids!

Avec du sucre on fait du gras : Et oui le sucre en augmentant la production d’insuline va augmenter la production de graisses et notamment abdominale.

Vous avez vraiment moins faim:  Si vous arrêtez le sucre, vous aurez beaucoup moins faim. Cela vous paraît invraisemblable ? Et pourtant, si vous avez tout le temps faim, c’est à cause de lui ! Si vous arrêtez d’en manger, vous stabilisez le taux de sucre dans votre sang (la glycémie). Et ça permet à votre corps de mieux nourrir ses cellules.

En effet, le sucre est “toxique” pour le corps. Quand vous en mangez, votre corps le rejette : c’est ce qu’on appelle la résistance à l’insuline. Le corps bloque l’insuline, car c’est elle qui régule le taux de sucre dans votre sang. Essentiellement, votre corps essaie de limiter les dégâts en contrôlant la glycémie à l’intérieur des cellules. Eh oui, car votre corps sait très bien que le sucre est mauvais pour votre santé. Et il essaie tant bien que mal de vous protéger.

Heureusement, si vous abandonnez le sucre, tout s’autorégule ! Sans lui, votre corps peut enfin absorber l’énergie des aliments. Et en plus, il absorbe beaucoup mieux tous les autres nutriments ! Car la résistance à l’insuline impacte aussi les nutriments, les minéraux et les vitamines. C’est d’ailleurs une de ses fonctions principales.