Pour obtenir leur prime de fin d’année, ces employés doivent courir 100 kilomètres par mois

Une entreprise chinoise a décidé d’un système d’attribution des bonus annuels basé sur un challenge de course à pied.

L’objectif numéro 1 de cette société chinoise? Maintenir ses employés en bonne forme physique. Et elle est prête à tout pour y parvenir. Même à faire courir ses employés après leur prime, littéralement. Business Insider revient sur cette initiative singulière

Dans cette entreprise papetière localisée à Guangdong, une province côtière du sud-est de la Chine, les dirigeants ont décidé d’un nouveau système d’attribution des bonus de fin d’année: un challenge de course à pied. Plus les employés courent, plus leur prime est élevée.

«Ce ne sont plus des employés mais des champions d’athlétisme»

employés doivent courir 100 kilomètres par moisLes plus sportifs d’entre eux, capables de parcourir 100 kilomètres par mois, décrocheront une prime annuelle équivalant à 130% de leur salaire mensuel.

Ceux qui se situent plutôt autour des 50 kilomètres mensuels seront récompensés d’un treizième mois.

Petit bonus: si les employés maintiennent la même cadence pendant six mois, ils se verront offrir par leur entreprise une paire de chaussures de course. Pour ceux qui courent 30 kilomètres par mois, la prime s’élèvera à 30% de leur salaire mensuel.

Lin Zhiyong, le chef de l’entreprise à l’origine de l’initiative, explique: «Mon entreprise ne peut perdurer que si mes employés sont en bonne santé.» Il affirme avoir lui même déjà gravi l’Everest à deux reprises, en 2022 et en 2023. 

Si, selon Lin Zhiyong, ses employés ont très bien accueilli sa décision, sur le réseau social chinois Weibo, l’initiative est critiquée par les internautes.

 «Pour atteindre les 100 kilomètres par mois, il faudrait courir 3,2 kilomètres par jour: à ce stade, l’entreprise ne veut plus des employés mais des champions d’athlétisme!»; 

«Ces exigences sont excessives, même pour des jeunes en études de sport. Les employés risquent de se faire mal aux genoux. En fonction de leur âge et de leur condition physique, ils pourraient même développer une insuffisance cardiaque aiguë.»

Pour obtenir leur prime de fin d’année, ces employés doivent courir 100 kilomètres par mois